Au jour le jour,  Voyages

Voyage du Sri Lanka vers Doha, Londres, Montréal et Québec

Le Sri Lanka est sous couvre-feu à cause du Covid-19. Je viens de passer 48 heures chez mes amis sans aucun droit de sortir du terrain de la maison où nous étions. J’ai réussi à trouver un taxi pour m’amener à l’aéroport. La plupart des vols sont annulés mais les miens semblent être en vigueur. Le pays est vide. Personne dans les rues sauf la police qui surveille. Je prie pour que tout se passe bien.

10h30 : départ pour l’aéroport

C’est l’heure du départ. Le couvre-feu est levé depuis 6h ce matin et reprendra à 14h.

À peine sortie de la maison dans mon taxi, nous voyons les travailleurs s’affairer à la récolte du riz dans le champ à côté. Tout le monde s’entraide pour faire au plus vite…

Bouddha est avec nous et le chauffeur doit avoir des gants et un masque pour conduire… En fait, vu que c’est lui qui côtoie des clients potentiellement porteurs de la maladie, il doit faire ça pour nous protéger, si j’ai bien compris, tout en se protégeant aussi…

12h15

On vient de récupérer ma valise très facilement finalement, sur le bord de la route. Mon ami est sorti de sa maison cinq minutes pour me l’amener. Il s’est stationné de l’autre côté de la rue. Il n’y avait personne. Il a sorti ma valise, l’a amenée au taxi. On s’est dit bonjour rapidement et il est reparti chez lui. Il avait été demander une permission à la police hier durant la levée du couvre-feu.

La région est vide. Pas un chat. Drôle d’impression que d’être quasi les seuls sur la route, les autres étant quelques camions d’aliments et la police… J’ai l’impression d’être dans un espace-temps post-apocalyptique.

Prochaine étape, l’aéroport. J’y attendrai 4h avant de faire le check-in 3h avant le départ qui est à 20h20. Nous avons dû partir beaucoup à l’avance au cas où nous aurions eu des soucis en route mais tout se passe comme sur des roulettes.

13h00

Me voici à l’aéroport. Tous les vols sont annulés jusqu’à 18h… Le tableau ne parle pas de ceux d’après et je n’ai pas été avertie par email d’une annulation de vol.

Toutes les boutiques et restaurants sont fermés. J’ai juste une plaque de chocolat pour la journée, merci Sophie ;-).

Curieuse et affamée, en plus d’être un peu hypoglycémique, je fouine et trouve un ascenseur tout au fond du hall, passé l’épicerie, fermée, et un panneau mentionnant « Restaurant » avec une flèche vers le haut. Je tente… et arrive à une petite cafétéria où rice & curry et sandwiches sont disponibles à prix locaux. Je prends un rice and curry qui me met un peu la bouche en feu. L’endroit doit être pour les locaux avant tout.

Le check-in est à 17h… Je vais aller me joindre aux dizaines d’autres qui attendent déjà un vol…

14h15

J’ai terminé de répartir mes affaires dans mes 2 valises avec le stock. J’ai sorti polar et manteau pour l’arrivée.

Je vais me balader pour trouver une place mais tous les fauteuils sont pris. L’annonce des départs mentionné mon vol. Suspens. Tous les vols avant lui sont annulés. Les suivants n’ont pas de mention…

Je m’avance vers le monsieur à l’information pour lui demander pourquoi tous les vols sont annulés. Il me dit que ces vols n’atterrissent plus car le Sri Lanka n’accepte plus personne de l’extérieur du pays et ils ne viennent pas à vide. Il n’y donc pas de départs de ces compagnies aériennes. Seuls Émirates, Qatar et 1 ou 2 autres compagnies atterrissent. Mon vol devrait être OK, d’après lui.

Je continue ma visite de l’aire de départ de l’aéroport et découvre un 2e restaurant, à l’autre extrémité de l’aéroport par rapport au premier. Il est clairement mentionné pour le staff cette fois mais je suis invitée à y entrer. Un petit thé…

15h45

L’aéroport se remplit doucement. Les premiers vols sont à 20h20, dont le mien. Tous les autres vols ont été annulés.

L’air climatisé rafraîchit. Petite laine et baskets sont nécessaires pour ne pas attraper un p’tit froid surtout que j’ai les fesses au sol par manque de sièges pour s’asseoir.

Les hauts-parleurs répètent les chants bouddhistes en boucle…

Ça parle allemand et russe autour de moi..

18h30, j’ai enfin fait le check-in.

19h20, je suis dans la salle d’embarquement après avoir mangé un ti kéchose.

J’ai l’impression que l’avion va être bien plein…. Tout le monde est calme.

Je viens d’éternuer deux fois dans mon coude et je n’ai pas mon masque. Personne n’a fait attention ni n’a bougé.

De toute façon, au check-in, tout le monde était l’un derrière l’autre comme si de rien n’était…

Première escale

Quiet room pour se reposer

Bien arrivée à Doha dans un avion plein mais assez spacieux et bon service. Escale d’une durée de 8h35.

Tout est ouvert dans l’aéroport et rares sont les employés avec un masque. Très peu de monde dans les couloirs.

J’ai trouvé une « quiet room » pour dames où on peut dormir…

En y allant, j’ai passé devant une chocolaterie réputée à Genève. Même si je ne m’arrête pas en Suisse cette fois, elle vient à moi.

Trois heures plus tard

Après 3h de semi-dodo-somnolage, allongée par terre dans la quiet room avec une couverture d’avion, mon corps à froid. L’air climatisé n’est pas à 26°C . Je rêve de mon lit et de ma grande couette de plumes à Québec . J’ai déjà oublié ces nuits agréablement chaudes du Sri Lanka où on a à peine besoin d’un léger drap.

Un grand thé et un croissant pour me réchauffer tout en observant cette émission à la TV avec ces animateurs. Lui en blanc, la pureté, elle en noir… Dans leur body-language, on sent qu’elle a confiance en elle et qu’il a du respect pour elle… Chaque culture à sa façon de s’apprécier et se respecter.

Prochaine étape, l’embarquement pour Londres à 6h45. Il est 3h30 du matin ici.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *