Au jour le jour

Mouton ou lion ? Parlons santé et vaccins

Sur la route pour aller hier à l’épicerie, alors que je me déplaçais d’une ligne à une autre, une voiture m’a klaxonnée sans raison avant de me dépasser. J’ai alors vu une dame d’un certain âge (avancé), agrippée à son volant, manifestement stressée et portant un masque en tissu, seule dans son auto.

Hypoxie

J’avais juste envie de dire à cette dame de relaxer et d’enlever son masque, vu qu’elle est seule, pour éviter l’hypoxie. Il est en effet important de porter ce genre de masque le moins longtemps possible car on y respire son propre air vicié.

Par extension, en portant le masque en auto, si elle commence à faire de l’hypoxie, elle peut avoir un malaise et créer un accident mais ça, le gouvernement ne l’explique pas… que porter un masque peut éventuellement être dangereux. La dame dans l’auto ne doit pas être au courant.

Transmission du virus

Arrivée à l’épicerie, j’ai fait mes achats tranquillement. J’avoue que c’est une chose que j’aime de la situation du Covid-19 : avoir la place et le temps de faire des achats, avoir le temps d’échanger agréablement avec la caissière et payer mes achats sans stress ni file d’attente à la caisse. Je ne parle pas de la file d’attente dehors, par contre (mais elle peut être évitée en allant au magasin après 18h30).

Arrivée à la caisse, alors que le monsieur devant moi mettait ses achats dans ses sacs, à au moins cinq mètres de moi, j’ai commencé à mettre mes affaires sur le tapis roulant. Derrière son plexi, un masque à moitié sur son visage, la caissière m’a alors très gentiment demandé de me reculer jusqu’à l’autocollant au sol. Je me suis excusée, par respect, et ai reculé. Je ne vais tellement pas souvent dans les magasins que je n’ai pas développé les réflexes de suivre les flèches dans les allées et de m’arrêter sur des autocollants au sol.

Une fois le monsieur parti avec ses cabas pleins, la caissière m’a donné l’autorisation d’approcher et de mettre mes achats sur le tapis roulant. Un par un, elle les a pris pour les passer à la machine et me les a redonnés en les posant dans l’espace où on les emballe.

Illogismes

A chaque fois que je vis ce moment, je me dis combien la logique de cette situation, censée protéger les citoyens de la contamination du virus, est illogique. J’ai touché ces objets pour les donner à la caissière, qui les a elle-même touchés avant de me les redonner. Je peux être porteuse et elle peut l’être devenue en touchant des objets d’autres clients avant moi qui pourraient être porteurs du virus. Ah oui c’est vrai, on s’est tous lavé les mains avant d’entrer dans le magasin 😉

Je pourrais donc, en toute logique, attraper le méchant virus juste à aller à l’épicerie. Même pas besoin de rencontrer mes amis qui seraient éventuellement aussi porteurs. Je trouve plus logique chez Club Tissus où la caissière me fait étaler les objets sur le comptoir de mon côté du plexi pour les scanner avec sa petite machine sans les toucher. Encore qu’ils ont probablement été touchés par bien des clients dans le magasin.

Où est la logique dans la situation actuelle ? Les gouvernements font de leur mieux mais on doit avouer que leurs décisions sont, pour certaines, paradoxales. On peut aller en avion, assis à côté les uns des autres en portant un masque, alors qu’on ne peut pas aller au cinéma, par exemple. On peut se retrouver à dix personnes ou moins, provenant de trois adresses différentes, mais on ne peut pas aller prendre nos cours de yoga à 2 mètres les uns des autres dans la salle, etc…. Enfin bref. La liste d’illogismes est longue. Ceci dit, je respecte tout à fait le principe de distanciation. Là n’est pas la question.

On remarque quand même qu’on ne peut pas, logiquement, ne jamais être en contact avec les virus. Et tant mieux car on a besoin des uns des autres pour s’auto-immuniser (je vous en parle plus loin).

Mouton ou lion ?

Le mouton suit le lion qui mène la meute. Dans la nature, le pourcentage de lions est largement plus élevé que celui des moutons. C’est juste naturel. Il y a plus de leaders que d’employés. Mais pourquoi l’humain a-t-il tendance à faire le mouton ? Je vous invite à visionner cette vidéo scientifique fort explicite.

Vaccins et auto-immunisation

Dans la ligne de pensée concernant le Covid-19, j’aimerais vous parler de vaccin et d’auto-immunisation. Je vous le résume pour ne pas être trop scientifique.

En résumé : le corps s’immunise au contact du virus ou de son vaccin. Qui dit immunisation dit maladie non développée. On n’en « tombe » donc pas malade mais on en devient porteur et ainsi, protégé.

Au départ, le vaccin est une dose infinitésimale de la maladie qu’on inocule. Ceci permet au système immunitaire de la personne de créer les anticorps contre la maladie sans la développer (normalement).

La réaction immunitaire primaire met en mémoire l’antigène menaçant présenté pour que, lors d’une contamination ultérieure, l’immunité ainsi acquise puisse s’activer plus rapidement et plus fortement. Source

Le système devient donc porteur. Il reconnaît le virus et en développe les anticorps mais ne laisse pas la maladie se développer : il s’en immunise ainsi.  En résumé, il vient d’apprendre qu’une telle maladie peut lui être envoyée et a sorti toutes ses griffes dehors. Il est maintenant prêt à une éventuelle attaque et restera sur ses gardes pendant des années.

Ceci a permis à de graves maladies comme la poliomyélite et la diphtérie d’être quasiment éradiquées.

Une autre façon de s’immuniser contre une maladie est de la côtoyer en ayant un système immunitaire en santé, soit assez fort pour ne pas développer la maladie.

En effet, en côtoyant des personnes porteuses du virus, qui « saute » sur nous pour tenter de nous rendre malade, nous nous immunisons automatiquement si notre système immunitaire est assez fort pour ne pas se laisser avoir par le virus. Nous en devenons porteurs mais ne développons pas la maladie. Du coup, par le fait que notre système immunitaire en santé a pu créer les anticorps contre cette maladie – sans la développer -, il s’est immunisé comme le ferait un vaccin. L’exposition à l’antigène de la grippe, par exemple, offrira une protection ou réduira donc les symptômes si la personne est exposée à cette souche de virus.

Les vaccins actuels

Le hic des vaccins d’aujourd’hui, c’est que ce ne sont plus (seulement) des doses homéopathiques des maladies qu’on inocule mais des composés chimiques pouvant créer de graves problèmes de santé, autres que la maladie contre laquelle il est censé être.

D’ailleurs, nombre de personnes âgées qui se font vacciner contre la grippe Influenza chaque année la développe ensuite et parfois gravement. On voit aussi régulièrement de jeunes enfants, voire des bébés, tomber gravement malades, voire mourir, après avoir été vaccinés.

Pour vous donner une idée, voici une petite partie de ce qui compose le vaccin contre la grippe Influenza :

Les ingrédients ou excipients inactifs soutiennent les ingrédients actifs dans les vaccins et augmentent la facilité d’utilisation. Ces ingrédients n’offrent pas de protection contre le virus de la grippe. Selon la FDA*, les ingrédients inactifs du vaccin contre la grippe sont les protéines d’oeuf, le formaldéhyde, le désoxycholate de sodium et le thiomersal. Deux de ces ingrédients inactifs ont été suspectés de provoquer des effets indésirables.

L’American College of Allergy, Asthma and Immunology déclare que 1,6% des enfants sont allergiques aux protéines d’œuf et pourraient donc ne pas être en mesure de recevoir le vaccin – demandez à votre médecin d’autres options de vaccination. Le thiomersal est un composé organique contenant du mercure qui, selon certains, est à l’origine de l’autisme chez les enfants qui reçoivent des vaccins. Source

En faisant des recherches pour cet article, j’ai atterri sur le calendrier de vaccination des bébés. Mon coeur a fait un bond quand j’ai vu la liste des maladies contre lesquelles les médecins vaccinent les tout-petits.

J’ai notamment découvert qu’un vaccin contre l’hépatite B leur est administré dès les premières semaines. Ce virus se transmet par contact avec le sang ou lors de rapports sexuels. Donc, à moins que la mère ne lui ai transmis ou qu’une seringue porteuse lui inocule quelque chose, un bébé ne devrait logiquement pas l’attraper avant longtemps.

Par contre, il arrive que les bébés aient la jaunisse, qui est l’hépatite A. C’est une autre souche de la famille des hépatites qui, contrairement à l’hépatite B ou C, ne deviendra jamais chronique. Alors pourquoi vacciner les nourrissons contre l’hépatite B ?

En 1982, j’avais reçu une panoplie de vaccins avant de partir en Inde – de famille dans le monde médical, j’avais écouté… – pour revenir avec une maladie sans rapport avec tous ces vaccins. Ce fut la dernière fois que j’ai accepté de me faire vacciner. Même mes chiens et chats ne recevaient de vaccin que contre la rage, obligatoire car ils allaient dehors, et je me battais avec les vétos à chaque fois pour qu’il ne leur inocule rien d’autre.

Aussi, en 1986, quand j’ai commencé mon cours de naturopathie au Québec, le prof avait été très clair sur la façon dont les vaccins fonctionnent et, surtout, leur composition qui faisait déjà peur. Il va sans dire que j’étais déjà convaincue.

Sur ce, je vous invite à visionner cette vidéo d’une dame médecin qui parle de vaccination… ou pas. Il vous restera à réfléchir à ce que vous voulez pour vous lorsqu’on vous proposera de vous faire vacciner contre le Covid-19.

 

Mouton ou lion ?

Je vous repose la question. Même si vous n’êtes pas un leader mondial, vous êtes leader de vous-même et vous êtes seul maître de votre corps et de votre vie.

Pour être un bon leader de vous-même, informez-vous auprès de plusieurs sources différentes. Réfléchissez. Faites-vous votre propre opinion. Sentez surtout ce que votre corps, vos tripes et votre coeur vous disent. Seuls eux ont la réponse juste qui VOUS correspond, peu importe ce que tout le monde autour de vous pourra vous raconter. Chaque corps/système est différent.

Aussi, est-ce que ce que vous croyez en rapport avec les situations que vous vivez, comme le Covid en ce moment, vous appartient en propre et vous correspond vraiment ou ce sont des croyances que vous avez « achetées » et prises pour acquis, comme dans la vidéo de la salle d’attente ci-haut ?

Vous n’avez pas à faire le mouton car vous êtes le lion.

Vous êtes le seul maître à bord de votre Vie.

A bientôt

PS : merci de laisser vos commentaires sous cet article et non dans Facebook ou autre, qu’il reste avec l’article.

De tout coeur

Dominique Jeanneret

© Tous droits réservés. Reproduction interdite sans mon autorisation.

—————–

* FDA : U.S. Food and drug administration

Ordinateur photo créé par drobotdean – fr.freepik.com

 

4 Comments

  • Carine Masse

    Merci Dominique pour tes mots qui viennent du coeur. J’ai lu plusieurs de tes posts et je me retrouve beaucoup dans tes interrogations et réflexions.
    J’éprouve actuellement une profonde tristesse en voyant mes frères humains courber ainsi l’échine et respirer à moitié. Je déplore leur manque de connaissance, et de facto de confiance. Celle qu’ils ont de leur corps et de leur coeur.
    Malgré cette tristesse, je garde la foi en la Lumière, en l’Intelligence et en la Beauté.

    Une autre lionne …

    • Dominique

      Chère Carine,
      Merci d’être passée laisser ce beau message que je partage avec toi.
      Je pense que, plus nous serons à avoir la Foi en l’humanité, la Lumière, l’Intelligence, la Beauté et la Bonté, plus celle-ci vivra mieux et nous serons dans un monde plus heureux et vrai…
      Alors gardons la Foi :-))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *